• MATRA

     

    Djet 6 530 - 1967 530 LX 1967 530 - 1968 530 LX 530 SX

    MATRA

    Bagheera 1973 Bagheera 1973 Bagheera 1973 Bagheera 1973 Courrèges Bageera S
         
    Rancho 1978 Rancho 1982 Murena 1980      

     

     HISTOIRE DE LA MARQUE

     La société MATRA est issue de la CAPRA (Compagnie Anonyme de Production et de Réalisations Aéronautiques), créée en 1937 par Marcel Chassagny.  En 1941, est créée en zone libre l'entreprise MATRA (acronyme de Mécanique Aviation Traction), spécialisée dans les activités militaires.  Elle développera ses activités après la libération en 1945.
    En 1962, MATRA diversifie ses activités en s'orientant dans le domaine de la recherche spatiale puis dans l'automobile.  Marcel Chassagny s'allie avec René Bonnet, pilote et constructeur artisanal.  Marcel Chassagny concède en prêt l'argent nécessaire à l'achat des locaux de Romorantin où sera fabriqué le coach Djet de René Bonnet.
     
    René Bonnet installé depuis 1962 à Romorantin, produit la Djet, première voiture au monde (de série) à posséder un moteur central, est racheté par Matra deux ans plus tard. Une grande aventure commence.
     Pressentant que René Bonnet ne pourra le rembourser, Marcel Chassagny décide de reprendre l'entreprise. C'est chose faite en octobre 1964 la nouvelle est annoncée au salon de Paris avec la création de la SARL Matra-Sports.René Bonnet est nommé conseiller technique selon la formule consacrée en pareille circonstance, une "fonction" qu'il quittera
    quelques mois plus tard.
     
    C'est en 1964 que Jean-Luc Lagardère, recruté préalablement chez Dassault, prend la direction de la société Matra Sports qui venait d'être constituée. D'origine gasconne, Jean-Luc Lagardère, cet ingénieur électronicien, va se révéler chez Matra Sports un formidable meneur d'hommes, capable, grâce à l'énergie et à la confiance qu'il dégage, de faire rêver et de galvaniser ceux qu'il entraîne.
     
     Dans les locaux qui ont abrité les usines Normant, sont assemblées, tour à tour la 530, la Bagherra, la Muréna puis la Rancho. A partir de 1984, la firme connaît un véritable essor avec la fabrication de L'Espace, commercialisé par Renault. Une nouvelle usine est construite route de Vierzon, près de 350 véhicules sortent chaque jour des chaînes installées dans la capitale de Sologne. L'échec commercial de l'Avantime, entraîne la disparition de Matra Automobile (juin 2003) et met fin à une aventure qui permit à Romorantin de prospérer pendant près de 40 ans.