• HOTCHKISS

    686 GS  H. Biarritz H. Cabourg H. Anjou H. Anjou  H. Anthéor  H. Grégoire

    HISTOIRE DE LA MARQUE

    HOTCHKISS
    -

    Benjamin Berkeley Hotchkiss (1826-1885) était un américain qui s'est implanté en Europe en 1855.
    Il s'installe à Viviez, près de Rodez, fabriquer de l'armement. juste avant que n'éclate la guerre
    franco-prussienne de 1870.
    L'usine de Saint-Denis fut inaugurée en 1875. Benjamin dépose de nombreux brevets, à sa mort,
    il laisse une société prospère.

     

    Les successeurs de Benjamin Berkeley Hotchkiss ressentent le besoin de diversifier leur production, La construction automobile apparaît comme une solution idéale.
    Hotchkiss commence son activité automobile en produisant des pièces pour Panhard et Levassor puis de Dietrich,
    de Dion-Bouton, Charron, C.G.V. et Girardot. La marque envisage la construction d'automobile en 1902 et la production commence en 1904. Dès cette époque Hotchkiss entend se faire connaitre par le biais de la compétition automobile.
    En 1922, Hotchkiss lance l'AM 12 HP et adopte le slogan "La voiture du juste milieu" au milieu des années 1920. En fait, la marque rallie les suffrages d'une clientèle bourgeoise aisée qui recherche le confort et la discrétion.
    Au Salon 1937, pour diversifier sa gamme, Hotchkiss, qui a racheté Amilcar fin 1936, expose l'Amilcar Compound.

    Après la guerre, Hotchkiss reprend lentement ses activités.
    Au Salon 1951, est exposée l'Hotchkiss-Grégoire. Mais l'industrialisation s'avére
    coûteuse et difficile avec en plus un prix de vente élevé obligeant l'arrêt de la
    fabrication après 247 exemplaires produits. Cette aventure aggrave les difficultés financières d'Hotchkiss et peu après la fusion avec Delahaye fin juillet 1954, Hotchkiss abandonne la construction de voitures de tourisme. Le dernier modèle, la Monceau, carrossée par Chapron,
    avec le moteur de 20 CV ne sera jamais vendu.

    Le 16 juin 1952, Willys concède à Hotchkiss la licence de fabrication et de commercialisation des pièces détachées pour les marchés militaires et civils, puis la licence de construction de tous les types de véhicules produits par Willys-Overland. Le premier modèle monté fut la JH101.
    L'armée française relance la production de Jeeps. La première commande porte sur 465 véhicules dénommés "Jeep Hotchkiss licence MB". Les Jeeps prennent la dénomination
    "M201 licence MB" et sont produites à 27 628 unités. Il est aussi produit 5 554 véhicules civils type JH 101, JH 102 et HWL.
    En 1966, les contrats expirent et la production de la Jeep est arrêtée.

    La production d'utilitaire s'arrête en 1969. L'activité continue encore au sein du groupe Brandt avec la fabrication de porte-missile, Hotchkiss retrouve ainsi son
    activité d'origine, l'armement !