• FACEL VEGA

    FV 1955 FV1 1955 FV 1955  HK 500 coupé HK 500 HK 500
    Accueil
     Excellence Facel Vega 2 Décapotable Facellia F2  FV2 cabriolet 1956 Facel 6

     

    HISTOIRE DE LA MARQUE

    FACEL VEGA

    Jean Clément Daninos né le 2 décembre 1906 à Paris, décédé le 13 octobre 2001 à Cannes.
    Industriel français qui travaille dans l'automobile et l'aéronautique avant de prendre la tête de la Société Facel en août 1945 qu'il oriente vers la construction d'automobiles de prestige en créant en 1954 la marque Vega vite rebaptisée Facel Vega qui dura seulement dix ans, jusqu'en 1964.
     
    Son frère Pierre Daninos est un écrivain devenu célèbre au milieu des années cinquante avec son ouvrage humoristique Les Carnets du Major Thompson.

     

    Après avoir travaillé pour André Citroën de 1928 à 1935 et pour Maurane-Saulnier de 1935 à 1937, Jean Daninos créa "Métallon" tout en collaborant avec "Bronzavia", sociétés spécialisées dans la métallurgie aéronautique.
    Le 20 décembre 1939, il créa la société des "Forges et Ateliers de Construction d'Eure-et-Loir" (FACEL).

    A partir de 1941, il commercialisa son gazogène, un système qui permettait d'utiliser le bois comme source d'énergie. Quatre ans plus tard, Facel ajouta à son usine un atelier de prototypes automobiles. 

    En 1945, Panhard et l'Aluminium Français étudièrent avec Facel la construction de la Dyna-Panhard. Facel construisit
    45 000 carrosseries en aluminium pour Panhard. 
     
    En 1948, FACEL créa un département de voitures de luxe et construisit pour Simca les Océane et les Plein-Ciel. Environ
    23 500 Simca-Sport seront fabriquées. Pour Ford-France, Facel construisit environ 2 200 Comète, sans compter les confidentielles Bentley Cresta dont il sortira 17 exemplaires.
    Après avoir fabriqué des voitures de luxe pour les autres, Jean Daninos décida, en 1954 de construire une voiture de prestige pour son compte. Il se mit à la recherche d'un nom pour sa nouvelle marque. Il se tourna vers son frère, l'écrivain Pierre Daninos, qui lui proposa le nom de VEGA, la quatrième étoile la plus brillante du firmament.
    Il signa un contrat avec Chrysler pour la fourniture de puissants moteurs V8, qui serait associé à une boîte de vitesse manuelle construite par la société Pont-à-Mousson, ou à une boîte automatique Power Flite fournie par Chrysler, le tout étant entièrement développé, fabriqué et vendu par Facel Vega.
    L’"Excellence" appartient à cette race de berlines d'exception surmotorisées qui tentent de relever un défi,
    celui de concilier les performances de très haut niveau propres aux GT avec l'espace et le confort de berlines cossues,
    voire de limousines de grand luxe. Présentée en avant-première au salon de Paris de 1956, elle est équipée du
    Chrysler Typhoon TY 1. 

    Annoncée au printemps 1958, la "HK 500" fait sa première apparition publique au Salon de Paris au mois d’octobre. 
     Naturellement, la "HK 500" jouit de la remarquable finition qui caractérise les Facel. De plus, elle reçoit en option une direction assistée, des vitres teintées et des jeux de valises sur mesure.
     
     La "Facellia" séduit le public lors de sa présentation, mais les clients vont vite déchanter. La fragilité du quatre cylindres Pont-à-Mousson, qui la motorise, va définitivement gréver la réputation de la petite Facel. Elle entraînera même la chute de la firme, la prise en charge de la garantie coûtant une fortune à Facel. Lancée en 1963 avec la fiable mécanique Volvo de 1,8 litre, la Facel III arrivera trop tard.
     
    Un astre, ou plutôt une étoile filante. FV, HK 500, Excellence, Facel ll, lll et Vl , Facellia, autant de fleurons qui illumineront  l'industrie automobile française  dix années durant, mais dix années seulement, de 1954 à 1964. Au total, Facel avait construit 3 033 unités, dont 152 modèles Excellence.
     Jean Daninos mourut le 13 octobre 2001, à quatre-vingt-quatorze ans.

    FACEL VEGA