• HISPANO SUIZA

     

    J-12 H6C 46cv - 1925 H6B - 1926 J12 T68 - 1933 J 12 - 1934 torpédo 1938

     

     HISTOIRE DE LA MARQUE

    HISPANO SUIZA

     

     

    Marc Birkigt (8 mars 1878 - 15 mars 1953) est un ingénieur Suisse en mécanique, pionnier de l'automobile et de l'aviation, fondateur de la marque Hispano-Suiza en 1904.

    En 1899 âgé de 21 ans, il rejoint Carlos Vellino (ami d’école d'ingénieur) en Espagne à Barcelone pour travailler sans succès sur un prototype d’omnibus électrique pour Barcelone pour la société "La Cuadra".
    Il conçoit et fabrique alors deux modèles de voiturette à moteur à explosion : une monocylindrique de 4,5 hp et la Cuadra Centauroune - bi cylindrique de 7,5 hp. Il dépose ses premiers brevets en mécanique mais la société fait faillite.
    En 1902 Marc Birkigt fonde sa propre industrie d'automobiles espagnoles en novembre "Juan Castro s.en.c Fabrica
    Hispano-Suiza de Automoviles" à Barcelone avec le financier Juan Castro de La Cuadra pour fabriquer des automobiles à moteur à explosion et fabrique la 10 hp bicylindres de 1 873 cm3 et le châssis à moteur 4 cylindres, 14 hp, de 2 535 cm3. Début 1904 la production est à nouveau suspendue par manque de finance. Les hommes d’affaires espagnols Damian Mateù et Francisco Seix financent alors le 14 juin 1904 la nouvelle société "Hispano-Suiza Fabrica de Automoviles SA"    à Barcelone.
    Le roi Alphonse XIII d'Espagne commande un châssis 20/24 hp Hispano-Suiza et assure à la société son appui total. Une nouvelle usine est construite à Sagrera et des bureaux de vente sont crées à Genève et Paris puis dans le restedel'Europe.
     Une licence de vente est accordée à la société "SAG" (Société d'automobiles à Genève) de Lucien Pictet et Paul Piccard pour la commercialiser des modèles Hispano-Suiza jusqu'en 1908.
    Marc Birkigt présente deux nouveaux châssis au salon 1907 : un 4 cylindres de 40/45 hp et un imposant 6 cylindres de 60/75 hp de 11 litres de cylindrée orné de l'emblème de la marque : deux ailes (symbole de vitesse), au centre une croix blanche (symbole helvétique)
    sur les couleurs espagnoles.  
    En janvier 1911, Marc Birkigt s’installe à Paris avec une nouvelle usine à Levallois puis à Bois-Colombes en 1914.
    Le roi Alphonse XIII est alors l'un des principaux actionnaires de la marque.


    En 1923, la filiale française acquiert son indépendance, et est baptisée Hispano-Suiza. Birkigt s’associe à Michelin dans les années 1930 pour créer un autorail : la célèbre Micheline.
    Après avoir construit plus de 2 500 châssis, Hispano Suiza est nationalisé par l'État français en 1936. Marc Birkigt arrête la fabrication d'automobiles et se consacre aux moteurs d'avion et d'armes automatique pour la défense nationale.
    À la fin de la Seconde Guerre mondiale les usines de Bois-Colombes et Tarbes sont en ruines et pillées. Il se relance alors dans la fabrication de réacteurs d’avions (Rolls-Royce), d'accessoires d’aviation (inverseurs de poussée, turbines à gaz, trains d’atterrissage, moteurs diesel... )

     

    HISPANO SUIZA