• DELAHAYE

     

    Delahaye 1904 135 M 135 M 135 M F&F 145 Chapron 165 F&F 165 F&F
             
    175 Motto 235 Coach          

     

    HISTOIRE DE LA MARQUE

     

    DELAHAYE
     
    -
    Émile Delahaye (16 octobre 1843 - 1 juin 1905) était un ingénieur français, pionnier de l’automobile, fondateur de la marque mythique Delahaye en 1895.
    À partir d'une firme française fondée à Tours en 1845 spécialisée dans la construction de machines pour la production de briques, Émile Delahaye fait démarrer la fabrication de moteurs qui lui permet, dès 1895, de produire le type 1, première voiture à recevoir l'allumage électrique.
    Les premières Delahaye sont très semblables aux Benz et sont dotées d'un moteur horizontal de faible puissance, monté à l'arrière et entraîné par courroie. Elles participent à des courses jusqu'en 1902, mais depuis 1898, la société se consacre essentiellement à la production de voitures particulières comme des monocylindres de 1,4 ch et des bicylindres de 4,5 et 6 ch.

    En 1898, fort de son succès et de sa croissance, il fonde une nouvelle usine parisienne au 10 de la rue du Banquier, avec pour associés Léon Desmarais et Georges Morane.
    Le 31 janvier 1901, suite à des problèmes de santé, ses deux associés, Desmarais et Morane lui succèdent.
    Il se retire dans sa propriété de "La Roche fleurie" à Vouvray à côté de Tours.
    Après le départ d'Emile Delahaye, la firme se consacre à la production de quatre-cylindres allant de 9 à 12 ch comme
    le modèle 10 B de 2,2 litres et la grosse 28 ch de 4,9 litres.
    En 1907, les Delahaye sont vendues sous licence en Allemagne sous la marque Presto et peu après aux Etats-Unis
    où les 20/30 ch Delahaye sont distribuées par White.
    Après la guerre, Delahaye produit essentiellement des camions, des machines agricoles, des pompes à incendie et quelques lourdes quatre et six-cylindres.
    En 1927, Delahaye forme un consortium avec Chenard et Walcker, Donnet et Unic pour rationaliser sa production.
    De cette association naissent les six-cylindres 2,5 et 2,9 litres de 1928.
    En 1935, Delage, en déclin, fut acheté par Delahaye et ces deux sociétés fabriquent en 1936 le moteur 4 cylindres qu'elles livrent à Amilcar pour son modèle Pégase. Fait plus important,
     elles présentent deux 6 cylindres sport.

    En 1937, Delahaye lance la 145 dotée d'un V12 de 4,5 litres avec une boîte de vitesses Cotal et un essieu arrière De Dion, elle atteint 265km/h avec ses 238 ch. Le type 165 V12 en est issu. Cette voiture, dessinée par Figoni et Falaschi fait sensation au Salon de Paris de 1938 avec sa couleur rouge vif, l'accentuation de ses lignes très aérodynamiques par une profusion de chromes, son pare-brise escamotable dans le tablier et le carénage de ses roues avant.
    Pendant la Seconde Guerre mondiale, le Comité d'organisation de l'auto (C.O.A.) oblige les constructeurs Bernard, Delahaye, Laffly, Simca et Unic à se regrouper au sein de la GFA (Générale Française Automobile) en avril 1941.
    En 1946, les 134 et 135 Delahaye sont à nouveau fabriquées, mais avec des moteurs plus puissants.
    En 1948, sortent les séries du modèle 175, 4,5 litres. Dotées de freins hydrauliques. Malgré ses 185 ch. cette voiture n'a pas de succès et en 1951, les dernières Delahaye sont présentées, dont la Jeep et le modèle 235 de 3,5 litres.
    La marque est exposée encore au Salon de 1953, mais l'année suivante Delahaye s'associe à Hotchkiss et ne fabrique plus que des camions. Après 1956, même ceux-ci portent le nom de Hotchkiss.