• CHENARD & WALCKER

    1500 sport  Mini bus  Aigle 22

     

    Histoire de la marque

     
    Ernest Chenard (1861/1922)

    Henry Walcker (1873/1912)
     

    Ernest Chenard et Henry Walcker installent leur atelier à Asnières en 1899 pour y fabriquer des cycles, des motocycles (tricycles et quadricycles) puis des moteurs et des voiturettes.
    La première automobile produite sort de l'usine en 1901. Si cette voiture possède encore un châssis en bois renforcé de métal, elle adopte des éléments d'un caractère plus novateur : le moteur est équipé de soupapes d'admission commandées et un essieu arrière double composé d'un essieu moteur et un essieu porteur accolés l'un derrière l'autre. Ce système est utilisé jusqu'en 1927. Cette voiture comporte un moteur de deux cylindres. La quatre cylindres est lancée en 1902.

    En 1907, l'entreprise déménage à Gennevilliers.
    Pendant la Première Guerre mondiale, l’usine se reconvertit à la fabrication d'obus et de moteur d'avion Hispano-Suiza.

    En 1920, un nouveau modèle sort, la 3 litres sport. La division des trains routiers Chenard et Walker FAR débute la fabrication de tracteurs avec un attelage en hauteur.
    Au Salon de Paris 1931, la firme présente trois camions, de 2 tonnes, de 2,5 tonnes et de 3,5 tonnes de charge utile.

    À cause de l'insuccès de la Super-Aigle 4 (12 CV ou 14 CV), version à traction avant et
    de l'Aigle 4, la firme connaît des difficultés financières la menant à être absorbée par la Société des usines Chausson fin 1936. Alors, les fabrications sont réduites, les voitures adoptent la carrosserie Chausson de la Matford, les moteurs sont remplacés par ceux de la Citroën Traction Avant 11 CV et de la Matford Alsace V8, les camions sont abandonnés et FAR, qui présente en 1937 le "cheval mécanique", tracteur à trois roues avec un attelage automatique, continue indépendamment ses fabrications jusqu'en 1972. Ce tracteur est adopté par les messageries de la SNCF et plus tard de SERNAM.

    En 1940, la fabrication des automobiles cesse. Après la Seconde Guerre mondiale, l'entreprise se spécialise dans la fabrication d'une camionnette de charge utile 1 500 kg à cabine avancée et à traction avant équipée d'un moteur bi-cylindres deux temps puis d'un quatre cylindres provenant de la Peugeot 202.


    Chenard reste indépendante jusqu'à ce qu'elle soit définitivement absorbée par la Société des usines Chausson elle même filiale de Peugeot puis continue à produire ses camionnettes commercialisées dans le réseau Peugeot sous cette marque (Peugeot D3 et D4).
    Juridiquement l'entreprise ne sera pas dissoute et perdurera à travers Chausson qui construira des utilitaires Citroën, Peugeot et Renault. Le nom Chenard et Walcker n'apparaitra plus nulle part.