• BRISSONNEAU & LOTZ

     

     

    En 1837, Etienne Lotz  et Paul-Henri Renaud fondent une entreprise de mécanique qui connaît rapidement un beau succès. En 1849, ils sont les premiers à fabriquer des locomotives et deviennent les principaux fabricants de
    machines à vapeur agricoles.

    En 1841, Mathurin et Joseph Brissonneau créent l’entreprise de construction mécanique Brissonneau à Nantes.
     Ces deux fous de mécanique, travaillent à l’époque pour l’industrie sucrière et la construction navale.

    En 1862, Etienne Lotz quitte la société et entre avec son fils Alphonse au service de ses principaux concurrents :
    les Brissoneau.
    En 1866, Alphonse Lotz, ingénieur des Arts et Manufactures épouse la fille de Mathurin Brissonneau.
    En 1878, Brissonneau Frères devient la Société Brissonneau et Lotz.
    En 1908, l’entreprise se transforme en S.A. Son activité est alors très diversifiée
    (chaudronnerie, installations frigorifiques, machines-outils, wagons).
    En 1920 ils créent une usine située à Montataire, la banlieue industrielle de la ville de Creil.
    Ils y construisent des wagons de chemin de fer.


    Au milieu du siècle dernier une tentative de diversification est tentée par Yves Brissonneau. En 1956, en collaboration avec le coureur automobile Louis Rosier, ils décident de lancer un petit cabriolet sur
    la base de la 4CV Renault.
    Une des révolutions pour l’époque est d’utiliser pour la carrosserie du polyester stratifié. Malgré le décès accidentel
    de Louis Rosier, le 29 octobre 1956, ce petit véhicule sort en 1957.